THEO OUAKI
Peintre

Date de naissance : 1989


« J’ai pris de la rue la liberté du geste et de l’expression, la technique brute qui laisse place à la liberté picturale. Elle m’a appris à me forger une identité graphique ainsi qu’à réfléchir et à donner du sens à mon travail.» Théo OUAKI

Théo OUAKI, aussi loin qu’il s’en souvienne a toujours dessiné et évolue depuis l’enfance dans un univers artistique.
Sensibilisé aux Art Premiers par son grand –père collectionneur, il se familiarise avec ces objets aux formes originales et s’imprègne de leur symbolique forte.
Il découvre plus tard la subculture américaine par le biais des comics et du graffiti. C’est à coup d’aérosols qu’il réalise ses premières oeuvres, avec la liberté de geste de cette technique brute empruntée à l’espace urbain.

Son passage par les Beaux-Arts lui permettra de dissocier art de rue et art d’atelier. Puis sa résidence béninoise, qu’il effectue en 2012 aux côtés de Dominique ZINKPÉ, ainsi que sa collaboration avec le collectif d’artistes NEBULAE à Montréal lui permettront d’affiner sa sensibilité et de définir ses techniques de prédilection en explorant divers médiums artistiques.
Au fil des rencontres et des voyages, Théo OUAKI développe des pratiques mêlant liberté de création et variété des supports. Ainsi il oscille entre peinture, sérigraphie, sculpture, ou encore installation. Des techniques qui se superposent pour illustrer la diversité de sa démarche
Histoire, spiritualité, croyances et actualité trouvent leur place dans des créations symptomatiques du paysage social d’aujourd’hui qui s’inscrivent dans une réflexion globale et contemporaine sur l’état du monde. Sur fond de scepticisme, et d’humour, mêlés à une bonne dose de second degré, Théo OUAKI livre des narrations imaginaires au fil desquelles chacun peut percevoir des éléments différents et mener sa propre lecture. L’artiste détourne les codes, associe des motifs disparates qui confèrent à son travail une identité hybride sur fond d’influence de peinture traditionnelle de genre.
Il superpose et accumule les motifs à la manière de la surconsommation d’images par la société.

Du dessin à la peinture, l’installation, l’art brut et celle de la rue, Théo nous amène à la découverte de nos âmes et peut-être à souligner l’ultime limite entre homme et animal.

Zinkpè Plasticien

Directeur du Centre Art et Culture, Bénin

 

TECHNIQUE MIXTE SUR TOILE

 

 

 

 

 

OEUVRES DISPONIBLES

PAYSAGE HYBRIDE

130X195

VADROUILLE

135X200

AIR MAX

100X100

AIMEDEHERRE

195X130

CROCO LIFE

92X73

CHRONIQUE COLLAPSOLOGIQUE

130X195

DO NOT FEED THE BEAST

130X97